Nous portons a la connaissance des Medias et autres organes de droit de l’homme, que nous avons

reçu depuis quelques semaines des plaintes auprès de différentes familles et proches qui réclame auprès des autorités de Kinshasa et autres service spéciaux la suite de leurs requêtes.

En effet, depuis l’événement tabou à Kinshasa de l’arrestation et l’assassinat d’Armand Tungulu ce

jeune bruxellois qui aurait lancé des coups de cailloux a la jeep présidentiel, certaines personnes arrêté par la suite ont été portées disparus. Notamment Bosonga Cedrick , Mukoko Henry et Patrick kanku. Selon nos sources, ses personnes ont été enlevées d’une façon ou d’une autre après la torture musclées d’Armand et de la fil

ature de son gsm et contact

L’une des familles est allé voir l’ANR (auprès du Bureau de Mr Kalev et au bureau 2ainsi que d’autres

instances qui sont liees a cette affaire dont Le Colonel Kapeta Ilunga, le major Desirer) pour connaitre le sors réserver a ses compatriotes résistant, mais les plaintes sont resté sans effets, mais au contraire ils sont menaces de mort s’ils continuent à r

éclamer ses personnes.

Tels que nous vous parlons, on aurait déjà découvert un corps aux alentours de la rivière Nd’jili du

corps de henry Mukoko accusant des tortures et blessures à coups de poignard.

On craint le pire car la liste des assassinats ne

cesse de s’alourdir

Qui ne cessent d’inquiéter les pauvres familles de nos compatriotes.

Nous sollicitons une enquêtes pour savoir avec exactitude qu’en est

-il de ses enlèvements et ses disparition

Maitre Kim Mbenga

Pour Africa Talks

Toutes les lettres de recherche adressée aux services speciaux restent sans suite et on menace même de les arrêter pour obstruction au service ou complicité au terrorisme.

Ses personnes pré cités, jusque la portée disparus depuis presque 4 semaines dont les familles demeurent sans nouvelles