Général Ndenge, alias Mufu3 pour les intimes, chargé du Social au sein des FARDC, a été retrouvé inanimé ce mercredi 26 octobre 2010 à 6 heures du matin dans sa résidence. Une mort autant mystérieuse que suspecte de plus, car l’homme était en très bonne santé, nous confie un de ses proches.

Cet officier général des FARDC fut un ex-tigre qui a fait ses armes en Angola, comme général Munene. Suivez donc mon regard!

L’oeil du Patriote qui fouine toujours un peu plus en profondeur a appris que le climat des relations entre le général Ndenge et Kanambe a toujours été électrique et teinté de méfiance depuis que « Mufu3 » avait publiquement contesté la nationalité congolaise du «commandant hypo» dès le début de l’AFDL en 1996. Katangais authentique, le général Ndenge avait crié publiquement à la face de Kanambe devant témoins: «tu n’es pas des nôtres!». le Colonel KYUNGU est lui aussi en fuite. Il serait soupçonné lui aussi d’être en liaison avec les « ennemis du pouvoir ». La mort suspecte de cet officier général de notre armée ne peut que réveiller ceux qui dorment. Elle vient allonger la série déjà longue des victimes congolaises du « raïs » rwandais qui veut épurer l’Armée de la RD Congo de ses fils pour les remplacer par ses frères. Nous ne le dirons jamais assez !

Candide OKEKE

L’OEIL DU PATRIOTE

Aujourd’hui, une source très proche de «Joseph Kabila » nous confie, choqué par la mort mystérieuse du général Ndenge, que quelques jours avant son récent voyage en Europe, Kanambe avait ordonné une enquête discrète pour savoir si le général Ndenge n’était pas en liaison avec le général Munene en fuite. Sa colère était très perceptible, nous a dit la source. La peur et la suspicion dominent au sein des FARDC. Après la mise aux arrêts du général Numbi sous forme de « résidence surveillée » où il subit chaque jour un interrogatoire serré par l’ANR, nous venons d’apprendre que

L’APARECO lance donc une fois de plus un appel solennel à tous les officiers congolais authentiques, partout où ils se trouvent, à se mobiliser comme un seul homme pour qu’ensemble nous mettions fin à la dictature sanguinaire d’occupation, devenue de plus en plus dangereuse parce que acculée le dos au mur. L’heure de la délivrance est là ! Car le serpent traqué qui circule sous les meubles de notre maison-Congo peut surprendre et mordre n’importe qui et n’importe quand. N’attendez donc pas qu’il vous morde pour réagir. Nous devons le traquer de partout et ne pas lui donner un seul instant du repos.

La haute hiérarchie de l’APARECO attire l’attention des patriotes congolais sur la délicatesse de la situation actuelle du combat de résistance dans notre pays. Elle invite par conséquent tout patriote engagé sincèrement pour la cause de la libération de notre pays de s’abstenir de toute communication publique concernant la situation politique, sécuritaire ou autre concernant les leaders et leurs mouvements, notamment le général Félix Munene. Tout le monde, y compris l’ennemi, sait qu’il est en fuite et qu’il est en sécurité. Et cela suffit! Tout autre commentaire pourrait plutôt nuire à sa sécurité. Cette annonce est faite à la demande expresse de l’intéressé qui n’a autorisé personne à parler en son nom. Nous comptons sur la bonne compréhension de tous!

Paris, le 27 Octobre 2010