« Kabila » active ses réseaux rwandais contre l’APARECO

Quatre individus rwandophones repérés à Lyon !

Comme nous l’avions annoncé précédemment, L’œil du patriote continue à suivre de près les agissements de notre imposteur national et ses complices qui sont particulièrement décidés à mettre un terme aux actions de l’APARECO contre le pouvoir d’occupation qu’ils incarnent en République démocratique du Congo. C’est ainsi qu’en plus de la horde de repris de justice et autres barbouzes qui étaient arrivés dans la ville de Lyon dernièrement, coachés par Ndjoku Myra et Monsieur Beya le patron de la Direction Générale des Migrations (DGM), avec pour mission de s’en prendre à l’APARECO, L’œil du Patriote a repéré et suivi  l’arrivée de 4 autres sinistres individus parlant essentiellement le swahili et le kinyarwanda, en provenance de Montreux en Suisse et ayant la même mission que les précédents. Ce groupe de tueurs à gage provient de l’entourage direct de « Joseph Kabila » et fait parti de sa garde républicaine. Ils sont arrivés de Montreux le mercredi 27 Octobre 2010 à la gare Part-Dieu de Lyon à 21h00.Ils étaient habillés en vêtements « safari » et tenue de sport sur lesquels on pouvait lire la marque d'une cité montagneuse du canton de Valais en suisse : MONTANA. Le chef du groupe est un nommé « DIDO ». Ils ont d’abord été accueillis, hébergés et nourris chez la fille de l'ambassadrice de la RDC à Brazzaville, Mlle Mireille-Gisèle SAFI KIRONGOZI. Celle-ci habite à l'angle des avenues Salengro et Spreafico n°45 dans la commune de VILLEURBANNE au Grand Lyon. Mais deux des membres de ces anges de la mort, dont Monsieur « DIDO » sont maintenant hébergés dans la commune voisine de Vaulx-en-Velin chez Monsieur EMANY (sujet congolais ou rwandais).Leurs « bagages » sont cependant restés chez Mlle Mireille-Gisèle SAFI KIRONGOZI. Ces personnes ont eu plusieurs discussions autour de la conférence de l’APARECO prévue pour ce week-end à Lyon.

L’APARECO a évidemment pris soin de transmettre tous ces éléments à la police française qui compte bien donner le suite nécessaire à toutes ces informations. Comme nous l’avons déjà relevé dans notre article du 26 octobre dernier notre imposteur national a mis à profit son dernier déplacement en Suisse pour déverser en Europe au sein de la diaspora congolaise, des armes et des agents à sa solde, dont la mission n’a évidemment rien à voir avec les travaux du XIIIe sommet de la francophonie.

Une partie de cette équipe ayant été démasquée, « Kabila » comptait surement sur ses « frères » rwandais, chassez le naturel il revient au galop, pour poursuivre la mission macabre qu’il leur a fixé. En effet, à l’approche de la prochaine échéance électorale le fils de Kanambe marche docilement sur les pas de son mentor Paul Kagamé. Il espère réduire à néant l’opposition et la résistance congolaise à l’intérieur et à l’extérieur de la RDC. Ainsi, toutes les dispositions qu’il essaie de mettre en place pour aller s’en prendre physiquement à ses opposants y compris en dehors des frontières congolaises confirment bien qu’il est devenu le premier « kuluna » de la RDC et que sa présence à la tête de nos institutions est une véritable honte, un scandale une tragique erreur dans l’histoire de notre pays, que le peuple congolais est appeler à corriger sans tarder.

Les patriotes congolais lui font donc la promesse de combattre son régime d’imposture jusqu’à la chute du pouvoir d’occupation qu’il préside et qui a déjà causé la mort de 6 millions de congolais. Parce que la République démocratique du Congo est notre pays et pas le sien, nous continuerons à le combattre jusqu’à ce qu’il quitte la terre de nos ancêtres. Rien ne nous arrêtera.

« Le sentier des justes est comme la lumière resplendissante,

dont l’éclat va croissant jusqu’au milieu du jour. »

(Proverbes 4 :18)

Paris, le 28 Octobre 2010

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE