En 2009, la République démocratique du Congo (RDC) abritait 10% des enfants soldats dans le monde. Avec la diminution des combats en RDC, on croyait que le recrutement des enfants dans les groupes armés avait marqué le pas… visiblement pas, selon la Mission des Nations Unies pour la stabilisation du Congo (MONUSCO). Sa porte-parole déplore que des enfants continuent d'être enrôlés en nombre, notamment au Nord-Kivu.

carte RDC Afrikarabia Nord Kivu.jpg
Sylvie Van Den Wildenberg, porte-parole de la MONUSCO a indiqué récemment que des enfants continuent à être recrutés même dans les écoles et enrôlés dans les groupes armés en RD Congo. Dans le Nord-Kivu, notamment, à  Kitsanga ( ancien fief de Laurent Nkunda, ex-chef rebelle du CNDP), dans le territoire de Masisi, où le recrutement des enfants se fait dans les écoles.

Pourtant, la RDC a ratifié la Convention internationale des droits de l’enfant et cette pratique est interdite par la loi et considérée comme un crime contre l’humanité. La Convention internationale des droits de l’enfant, adoptée par les Nations Unies le 20 novembre 1989, affirme qu’un enfant n’est pas seulement un être fragile qu’il faut protéger mais que c’est une personne qui a le droit d’être éduqué, soigné, protégé, quel que soit l’endroit du monde où il est né.