A l'ouverture de son procès face à la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye, Jean-Pierre Bemba est accusé d'avoir mené une campagne de viols et de tortures avec ses miliciens en République Centrafricaine entre 2002 et 2003. L'ancien vice-président de RD Congo, inculpé de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité, vient de plaider non coupable au premier jour de son procès.

Image 6.png
Par la voix de son avocat, Jean-Pierre Bemba affirme avoir "compris cette inculpation et plaide non coupable par mon intermédiaire" a déclaré son défenseur Nkwebe Liriss. L’ancien opposant à Joseph Kabila à la présidentielles de 2006 en  République démocratique du Congo (RDC), réfute en bloc ses accusations. Jean-Pierre Bemba risque tout de même la prison à vie, puisque l’accusation affirme qu'il a eu connaissance des exactions commises par ses soldats et n’aurait rien fait contre. Son procès durera plusieurs mois.